Une vie, une oeuvre

Manet, le secret

A46622_Manet_le_secret.indd

 

Sophie Chauveau est connue en librairie pour sa grande série publiée chez Télémaque et consacrée aux peintres italiens du Quattrocento : Lippi, Botticelli, De Vinci (1), ou encore sa biographie de Diderot (2), et celle du peintre Fragonard (3), salué par les spécialistes du XVIIIe siècle. Ses ouvrages se situent entre récits biographiques et écriture romanesque. On le constate encore avec son dernier roman, consacré au peintre Edouard Manet, artiste majeur du XIXe siècle, et initiateur de la peinture moderne.

Qui était vraiment Manet ? Sophie Chauveau nous brosse le portrait d’un homme complexe, dans une époque en mutation : la fin du XIXe siècle, le Second Empire, la Commune de 1871, la Troisième République.

 

Manet Nadar
Edouard Manet, photographié par Nadar, 1874.

 

Pourquoi avoir eu envie d’écrire un livre sur Manet ?

« C’est un des plus grands peintres du monde ! Donc c’est facile d’aimer Manet. D’autre part, c’est une clef pour entrer dans le XXe siècle. Picasso a dit : Je ne serais pas peintre sans Manet. »

Manet vient d’une bonne famille. Son père veut qu’il fasse du droit, Manet n’en a pas du tout envie, il s’engage dans la Marine et part au Brésil.

Le scandale vient, mais pas la notoriété picturale… Manet détruit ses tableaux jusqu’à trente ans. Une fois sur deux, ses toiles sont refusées au Salon officiel. Aujourd’hui, nous sommes incapables de comprendre pourquoi le vert du Balcon fait scandale. Et pourtant, à l’époque, Manet est considéré comme un révolutionnaire. Un « rebelle en redingotes », selon les mots de l’auteur !

 

Édouard_Manet_-_Le_Déjeuner_sur_l'herbe
Le Bain ou Le Déjeuner sur l’herbe, 1862, Paris, Musée d’Orsay.

Le Déjeuner sur l’herbe : Pourquoi un tel scandale ?

Une femme nue entre deux hommes habillés, en train de discuter. Nous sommes en 1863 à Paris. L’outrage s’est passé au sein même du Palais de l’Industrie, qui héberge tous les ans le Salon officiel de peinture. Le tableau de Manet n’aurait jamais dû y être exposé, car il faisait partie des quatre mille œuvres refusées cette année-là. Afin de calmer la colère des artistes et soucieux de sa popularité, l’empereur Napoléon III vient d’ordonner la création d’un Salon des Refusés. A l’époque, seuls les sujets tirés de l’histoire ou de la mythologie peuvent justifier la nudité.

Le Déjeuner sur l’herbe bafoue toutes les conventions morales et picturales. L’Académie dicte des règles incontournables, garante du « bon goût »… Imiter les anciens, réaliser des œuvres à l’aspect fini ; et surtout, privilégier le travail à l’atelier, sur celui en plein air.

Au XIXe siècle, la bourgeoisie a pris le pouvoir, et est très sérieuse. Ce mélange nu/habillés, cette décontraction… est insupportable !

« Ce qui me touche dans son travail, c’est sa précision et sa sincéritéIl peint ce qu’il voit, et cela nous parle encore aujourd’hui ! C’est inacceptable pour l’époque » S. C.

 

Pourquoi un tel titre, si mystérieux ?

« Ce n’est pas moi qui aie eu l’idée de rajouter Le Secret au titre, c’est mon éditeur, et effectivement, ce sont des tas de secrets à tous endroits. »

Parmi ces secrets, un secret de famille. En effet, Manet n’aurait jamais reconnu son fils, Léon, qu’il aurait eu avec sa femme Suzanne Leenhoff, pianiste d’origine hollandaise. La raison de ce refus d’assumer l’enfant est assez énigmatique, de même que les relations qu’il entretenait avec cet enfant. Ce dernier l’avait toujours appelé « parrain », d’où une certaine ambiguïté. Manet n’a cessé de le prendre comme modèle tout au long de sa vie. Il figure notamment dans le célèbre Déjeuner dans l’atelier, peint dans l’appartement familial de Boulogne-sur-mer.

Edouard_Manet_025
Le Déjeuner dans l’atelier, 1868, Munich, Neue Pinakothek. 

Manet a également entretenu une relation secrète avec Berthe Morisot, une des rares femmes à s’être imposée dans le groupe des impressionnistes. Un amour impossible, Manet étant déjà marié, ils se cacheront jusqu’à ce que Berthe épouse le frère de Manet. Sophie Chauveau va même plus loin : Berthe serait tombée enceinte de Manet, et aurait perdu l’enfant. Beaucoup de secrets, donc.

berthe
Berthe Morisot au bouquet de violettes, 1872, collection particulière.

 

Manet, peintre des écrivains…

Manet a entretenu plusieurs amitiés sincères avec certains écrivains contemporains : Baudelaire, Zola, Mallarmé, dont il fera le portrait en 1876.

« Chez Manet, ce qui me plaît, c’est sa capacité à l’amitié » S. C.

Il fut très proche de Charles Baudelaire. « C’est un cerveau qui voit, Baudelaire, qui rencontre un œil qui pense, Manet. » Cette belle formule de l’écrivain Claude Arnaud traduit bien cette connexion que les deux artistes pouvaient entretenir. D’ailleurs Manet rendra de nombreuses fois hommage à son ami poète dans ses œuvres : le chat noir de l’Olympia, citation baudelairienne, ou encore le tableau de Jeanne Duval, maîtresse de Baudelaire. Pourtant, Manet n’est pas un peintre cérébral, ni nostalgique, ni théoricien de la peinture. Baudelaire a certainement voulu penser pour Manet. Ce dernier n’en avait pas besoin. C’est le divorce. Paradoxalement, on a peu de grands textes de Baudelaire sur son ami peintre, seulement des lettres, des passages dans les Salons.

fantin latour
Henri Fantin-Latour, Hommage à Delacroix, 1864, Musée d’Orsay. A l’extrême droite, en bas, portrait de Charles Baudelaire; derrière lui, la main dans la poche, Edouard Manet.

… et ami des peintres

Mais Manet était aussi proche de ses confrères impressionnistes, même s’il ne s’était jamais considéré comme tel, et encore moins comme leur leader. Il entretenu une grande amitié avec le peintre Edgar Degas. Ce dernier avait été séduit par les idées progressistes de son confrère. La rencontre a lieu alors qu’ils copient au Louvre, à quelques mètres l’un de l’autre. Séduit par le talent de Degas, alors qu’ils ne se connaissent pas encore, Manet s’avance et lui dit : « Délaissez les grands thèmes de l’histoire, consacrez-vous plutôt à peindre la vie ! » Les deux hommes appartiennent à la haute bourgeoisie, ils sont du même monde, se plaisent, se reconnaissent.

Edgar_Degas_-_Monsieur_et_Madame_Edouard_Manet
Edgar Degas, Monsieur et Madame Edouard Manet, 1869, Musée d’art de Kitakyushu, Japon.

Mais Manet est un homme de caractère. Son ami Degas l’avait peint, dans l’intimité, aux côtés de sa femme Suzanne, jouant du piano. Mais Manet, trouvant sa femme très mal peinte, décida de découper le tableau verticalement, à l’endroit même du visage. Degas sera très vexé, et on le comprend !

 

Les relations avec Paul Cézanne sont beaucoup plus tendues. C’est Claude Monet qui rapporte cette anecdote amusante. La scène se passe au café Guerbois, avenue de Clichy, le rendez-vous favoris des artistes dans les années 1870. Cézanne, après avoir serré les mains à la ronde, s’arrête devant Manet, toujours tiré à quatre épingles, et refuse de lui donner la main. Cézanne lui aurait dit : « Je ne vous sers pas la main, Mr Manet, je ne me suis pas lavé depuis 8 jours… »

Les deux se détestaient, et pourtant, ils sont du même monde. Manet, fils de juge parisien, Cézanne l’héritier d’un banquier d’Aix en Provence. Ils rivalisent avec les mêmes célébrités : les peintres académiques.

 

portrait manet degas
Edgar Degas, Portrait d’Edouard Manet, vers 1866-1868, Mine de Plomb, Paris, Musée d’Orsay.

 

 «Chaque époque est dotée par le ciel d’un artiste chargé de saisir la vie de son temps et d’en transmettre l’image aux époques suivantes. C’est toujours des pierres dont on a lapidé l’homme, qu’est fait le piédestal de sa statue.»

C’est par cette belle citation que Sophie Chauveau conclue son roman, tout en subtilité, nous dévoilant l’homme derrière l’artiste.

 

SOPHIE CHAUVEAU, Manet, le secret

Collection Folio (n° 6096), Gallimard.

Parution : 24-03-2016

 

 

Les propos de l’auteur retranscris dans cet article sont tirés d’une interview accordée à Web TV Culture. http://www.web-tv-culture.com/manet-le-secret-de-sophie-chauveau-719.html

 

Références :

(1) La Passion Lippi, 2003

Le Rêve Botticelli, 2005

L’Obsession Vinci, 2007

(2) Diderot, le génie débraillé, 2009

(3) Fragonard, l’Invention du bonheur, 2011

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s